Le développement personnel éco-intégré©

Le développement personnel éco-intégré©

L'humain s'est développé en tant qu'être social. Il apprend, évolue, pense, travaille, crée parce qu'il vit en société, en société d'humains.

Autrefois, il lisait la cartographie du ciel pour se repérer dans son espace. Chaque plante avait une valeur, soit esthétique, soit poétique, soit nutritive, soit tinctoriale, soit curative, soit spirituelle. Ce que nous appelons aujourd’hui les « mauvaises herbes » avaient un rôle, avaient une raison d’être, leur raison d’être. 

La nature était admirée autant qu’elle était crainte…mais elle était là et les hommes composaient avec elle.

Plus le temps a passé, plus ils ont composé sans elle et même contre elle. Le géocentrisme a perdu de sa vigueur bien qu’il persiste encore dans certaines civilisations et dans nos croyances archaïques. En revanche, en Occident, l’anthropocentrisme, que l’on croyait d’un autre âge, gouverne toujours, et avec une fureur constante, la perception et la compréhension du monde.

Nous nous enfermons de plus en plus dans notre croyance que nous sommes les dominateurs de toutes les autres formes de vie. 

 Nous nous détachons de tous les liens que nous aurions avantage à tisser avec l’ensemble du monde vivant et non vivant. Au lieu de nous percevoir comme partenaires dans une relation d’étroite connexion et d’interdépendance avec le monde non-humain qui nous entoure, nous poursuivons notre course à la destruction d’un pan entier de notre univers vital.

Nous perdons tout repère naturel, tout contact intelligent avec notre écosystème. Nos liens entre humains sont-ils pour autant renforcés? Pas du tout. La société humaine évolue vers un monde de solitudes et de mal-être.

Êtres sociaux par essence, si nous nous éloignons, nous enfermons et nous isolons, nous risquons de nous priver de toute relation vraie avec nos semblables. Ce qui devenait évident durant les vingt dernières années du XXème siècle se renforce depuis les vingt premières années du XXIème.

Souhaitons-nous assister, impuissants, à cette perte du contact naturel? nos téléphones intelligents, internet, la télévision, les sites de rencontres virtuelles, de jeux... sont autant de connexions qui réduisent souvent nos émotions à des émoticones dénués des nuances qui font la profondeur et la subtilité de notre être.

Tous ces ces boucliers sensés nous connecter, risquent de restreindre nos chances d’entrer en contact avec un autre humain de chair, d’os, d’émotions, de pensées et de rêves.

En tant qu'êtres sociaux, câblés pour interagir, nous sommes programmés pour nous connecter, forger nos personnalités et nos modèles relationnels au contact des autres par le biais de nos neurones miroirs et de notre arsenal neuro-biologique sophistiqué.

Qu’en sera-t-il de nos personnalités, de l’apprentissage des relations interpersonnelles sensées enrichir notre développement si nous ne sommes plus en contact les uns avec les autres, si les ciber-rencontres et les ciber-relations nous coupent de l’autre, de l’ouverture de sa pupille, de la texture de sa peau, du sens de son frisson?

L’humain commence ce XXIème siècle avec un handicap de taille en forme de double contrainte: il est avant tout un être social mais développe, au contact des autres, des peurs, des angoisses, de l’anxiété chronique qui le rendent dépressif; alors il tente un autre biais: vivre avec les autres mais sans les autres, c’est à dire dans des cyberrelations éthérées qui l’enferment, le dépersonnalisent et l’isolent ce qui crée en lui des peurs, des angoisses, de l’anxiété chronique et de la dépression. Il se déconnecte alors de ses intuitions profondes et se raccroche à son esprit rationnel ce qui l'éloigne un peu plus de lui-même.

Ce tableau est loin d'être pessimiste; il est, au contraire un bilan nécessaire à une prise de conscience. A bien y regarder, le point d’achoppement de ces deux situations peu enviables est: la relation à notre nature profonde.

 Il y a en chacun de nous des moyens de sortir vainqueur de cette double contrainte par le biais de relations saines avec le monde vivant et non vivant qui compose notre univers.

Et si tout était une question de prise de conscience! Si nous troquions le « Faire » pour l’« Être », que nous nous mettions à exister en conscience et en confiance, que nous regardions autour de nous avec un regard neuf, dénué de nos a priori, de nos jugements, de nos peurs, de notre rationalité ...nous serions alors capables de réinstaurer un dialogue avec la nature dont nous faisons partie. 

Nous pouvons apprendre à nous inspirer de la Nature, à développer notre intuition profonde et subtile. Nous pouvons nous débarrasser de nos préjugés, de nos schémas de pensée, de nos craintes, reprendre en main un mental trop puissant que nous ne savons pas toujours utiliser à notre avantage, conquérir de nouveau territoires, de nouvelles facettes de nous-mêmes…

C’est ce que propose le développement personnel éco-intégré ©, inspirateur des programmes de Réinventons-nous.

Nous recherchons tous une chimère que nous appelons « bonheur » mais la cherchons-nous au bon endroit? Nous l’imaginons lointaine, la rêvons comme une oasis inatteignable…

Faisons-nous ce qu’il faut pour nous en approcher? 

Et si le bonheur c’était d’être soi-même? Un vrai soi-même. Pas un soi-même  rêvé, imaginé, copié comme une mauvaise imitation sur un catalogue en papier glacé. Un soi-même profond, comme un gros fauteuil confortable dans lequel on a envie de s’enfoncer et de ne plus sortir tant on y est bien.

Si le bonheur c'était l'équilibre...l'équilibre dans la relation avec la nature, l'équilibre dans la relation à l'autre, l'équilibre dans la relation à soi...Vivre en équilibre dans notre éco-système ne peut que nous rendre meilleur, comblé, créatif et serein. C'est tenter de devenir soi-même, mais en mieux. Tenter d’atteindre les rivages de notre personnalité, de notre conscience, de notre être complexe et d’y accoster: un voyage extraordinaire qui risque de vous entraîner au-delà de ce que vous pouvez imaginer!

Chez "Réinventons-nous", nos programmes vous entraînent dans cette découverte, la découverte de votre vraie Nature. Ils sont à votre image: sensibles, subtiles, curieux, profonds. Ils s’adaptent à votre personnalité et à votre quête... Découvrez votre vraie nature et réinventez la vie qui vous ressemble!!

 ATTENTION!!

 Nos programmes risquent de provoquer des changements profonds, un bien-être durable et une joie très contagieuse!


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés